L'Oiseau Des Ténèbres - Michael Connelly

Publié le par douline

Tout ce qu'Hollywood compte de stars vibre au procès David Storey, un producteur que l'inspecteur Harry Bosch s'est juré de confondre à la barre, lorsque Terry McCaleb, le héros de Créance de sang, reçoit la visite de l'inspectrice Jaye Winston qui n'arrive toujours pas à élucider l'assassinat d'un petit malfrat, Edward Gunn.
McCaleb jette un coup d'?il au dossier et reste pétrifié par ce qu'il découvre : les mains dans le dos et la tête dans un seau, Gunn s'est étranglé lui-même en resserrant le n?ud coulant relié à ses pieds. Plus étrange encore, sur son bâillon le tueur a écrit " prends garde, prends garde, Dieu voit ". Où le meurtrier voulait-il mener la police avec ces mots ? Telle est l'énigme que doit résoudre McCaleb s'il ne veut pas céder à l'évidence : l'assassin de Gunn est un flic passé de l'autre côté - celui des ténèbres.

couv22942464.jpg

J’aime les livres de CONNELLY et en choisissant ce livre j’espérais passer un bon moment et je n’ai pas a été déçue !

C’est un bon polar, avec une enquête réaliste.

 

Dès les premières lignes de « L’Oiseau des Ténèbres », j’ai été accrochée. En effet, lorsque Mc CALEB a été sollicité par un policier pour apporter son aide et qu’on lui a remis un dossier et une cassette vidéo pour se faire une opinion, et bien j’ai eu hâte qu’il lise ce document et qu’il visionne la vidéo pour savoir qu’elle genre d’enquête on lui a confié.

Tout le livre est une longue enquête pleine de rebondissements et je l’ai appréciée jusqu'à la fin qui ne m’a pas déçue.

 

Dans ce roman, il y a deux héros : Mc CALEB et Harry BOSCH. Tous deux attachants, intelligents, très différents, mais obsédés pareillement par leur métier et la quête de justice.

Mc CALEB, que j'ai découvert dans « Créance de sang » un autre excellent polar de CONNELLY, est un très bon enquêteur qui a été obligé d’arrêter son métier au sein du FBI suite à une greffe du cœur. Il est très humain, attaché à sa femme et ses enfants. Malgré l’amour qu’il porte à sa famille pour être tout à fait lui-même, il a besoin d’enquêter.

Harry BOSCH est un héros récurrent de CONNELLY. J’ai lu plusieurs de ses aventures. C’est un personnage que j’aime beaucoup. Il est très humain, épris de justice et c’est un très bon policier extrêmement pugnace. Il n’est pas tout bon tout mauvais, il est le bon mélange de l’homme et du policier. Voilà pourquoi je trouve que c’est un héros parfait.

 

Comme toujours chez CONNELLY, son livre est très bien écrit et l’enquête détaillée. Les dialogues sont très bons, l’écriture est telle qu’on pénètre littéralement dans l’investigation. On chemine vers le dénouement de l’histoire sans s’ennuyer un instant. Je me suis fait du souci pour Harry BOSCH tout du long. Est-il coupable ou victime d’un coup monté ? Seule la fin nous le dit.

Ce livre fait plus de cinq cents pages, mais lorsqu’on aime, on ne compte pas et j’ai beaucoup aimé.

 

J’ai trouvé ce roman parfait tel qu’il a été écrit et bien évidemment j’ai pris beaucoup de plaisir à le lire. Pour moi ce livre est une valeur sûre. Tous les CONNELLY que j’ai lus sont de bons romans et celui-ci n’échappe à la règle. Il est vraiment excellent. Il y a tout dedans pour passer un agréable moment : une bonne enquête, de bons héros et une excellente écriture, jamais ennuyeuse.

C’est donc un livre que je recommande sans réserve.

 

Bilan: Star5

 

Lecture faite dans le cadre d'un partenariat avec Livraddict et Le Livre de Poche que je remercie sincèrement !

 

logo liv logo le-livre-de-poche

Publié dans Policier

Commenter cet article